Skip to Menu Skip to Search Nous contacter Canada Sites web & Langues Skip to Content

Les experts en fragmentation de SGS utilisent des technologies reconnues, telles que les essais triaxiaux et uniaxiaux, pour documenter la broyabilité.

L'utilisation de nombreuses méthodes vous fournit une solution rentable d'une rigueur inégalée.

Essai triaxial

La méthode d'essai D 2850 de l'ASTM détermine la résistance à la compression de sols cohésifs soumis à un essai non consolidé et non drainé de compression triaxiale. Cet essai est également désigné sous le nom d'essai triaxial rapide.

Des échantillons de sol non drainé (humide) sont comprimés, mais avec une pression de confinement donnée entourant l'échantillon. Cet essai est généralement exécuté trois fois avec trois différents niveaux de pression de confinement. L'eau ne peut pas s'écouler de l'échantillon pendant la compression.

Cet essai est généralement exécuté sur des échantillons de sol qui sont censés être au niveau de saturation complète, ou en être rapprochés, en début de test, et qui devraient subir un test rapide de façon à ce qu'il n'y ait pas suffisamment de temps pour que survienne le drainage et la consolidation du sol.

La force de compression non consolidée et non drainée du sol est la contrainte déviatorique maximale obtenue lors de l'essai en fonction de la pression de confinement choisie. Cette méthode d'essai est également utile pour déterminer les propriétés de résistance à la contrainte totale (non drainée), telles que la cohésion apparente et le rapport entre la contrainte et la déformation du sol.

La résistance au cisaillement déterminée à partir de l'essai, exprimée en termes de contraintes totales (dans des conditions non drainées) ou de contraintes effectives (dans des conditions drainées), est couramment utilisée dans les analyses de stabilité des remblais, les calculs de pression de la terre, et la conception de fondations.

Essai de compression sans étreinte (uniaxiale)

L'essai détermine la résistance à la compression sans étreinte d'un spécimen rocheux. Les échantillons dont le rapport entre la longueur et le diamètre est supérieur à 2:1 sont cisaillés à l'aide d'une scie à diamant pour obtenir des extrémités pratiquement parallèles de ± 0,025 mm.

Des mesures de la résistance du cylindre à la compression sans étreinte sont ensuite obtenues par le biais d'un système d'essai des matériaux (MTS) contrôlé par un servo-mécanisme électronique dont le taux de chargement est de 10-5 s-1 environ, et ce jusqu'à rupture de l'échantillon. Les données de chargement et d'autres paramètres associés à l'essai sont enregistrés au moyen d'un système informatique d'acquisition des données, et les mesures de la résistance à la compression sans étreinte sont consignées.

La force axiale, la déformation axiale et les variables de déformation circonférentielle peuvent également être enregistrées dans le cadre de la procédure pour générer le module de Young et le coefficient de Poisson.

L'équipe d'ingénieurs expérimentés de SGS effectuera les essais triaxiaux et uniaxiaux en parallèle avec d'autres essais en laboratoire. Contactez-nous dès aujourd'hui pour découvrir nos solutions rentables et réduire vos risques.