Skip to Menu Skip to Search Nous contacter Canada Sites web & Langues Skip to Content

Les cylindres de broyage à haute pression (HPGR) sont une technologie éprouvée pour réduire les coûts d'investissement et de fonctionnement des usines à grande échelle par rapport aux autres technologies de fragmentation.

Les experts en fragmentation de SGS ont développé une méthodologie d'essais simple pour éviter certaines des difficultés associées aux HPGR.

Les HPGR ont été utilisés pendant de nombreuses années et sont en train de devenir une alternative à haut rendement économique aux circuits de fragmentation classiques AG/SAG. Une des caractéristiques intéressantes des HPGR est leur capacité à produire une répartition de la taille de particules avec une quantité de fines supérieure à la moyenne, réduisant ainsi la puissance nécessaire au broyeur à boulets en aval. Cela rend l'utilisation des analyses standards du broyeur à boulets basée sur la K80 inadéquates, à moins que les corrections appropriées ne soient apportées. (Ce problème est partagé par les circuits de broyage AG/SAG.)

La façon la plus appropriée de contourner ce problème de données est d'exécuter l'ensemble du circuit à l'échelle pilote et d'analyser les données basées sur la puissance globale appliquée en kWh/t. Cela nécessite une bonne quantité d'échantillon, et les difficultés inhérentes à la mise sur pied d'une telle usine pilote fait qu'il est difficile d'obtenir des conclusions fiables.

Le recours à un essai à petite échelle en circuit fermé, tel que l'essai de Bond de broyabilité pour broyeur à boulets, a été proposé comme un moyen alternatif pour réaliser le même objectif d'une manière plus contrôlée, et détail plus important, à l'aide d'un échantillon plus petit.

SGS a développé une méthodologie simple basée sur le HPGR 0,25 m LABWAL de Polysius, qui a une dimension d'échantillon atteignant 12,5 mm. De nombreux essais d'HPGR sont effectués pour évaluer l'effet de la pression de fonctionnement et la teneur en eau sur la performance des HPGR et l'alimentation en puissance à l'unité est enregistrée.

Le produit HPGR correspondant à la meilleure condition est soumis à l'essai de broyabilité de Bond pour broyeur à boulets . L'essai de broyabilité de Bond pour broyeur à boulets mesure la dureté sous forme d'indice, indépendamment de la taille de l'alimentation, de sorte qu'il ne tient pas compte des fines supplémentaires. Par conséquent, l'indice en lui-même est ignoré dans l'analyse et les résultats sont exprimés en taux de débit ou d'exigences énergétiques spécifiques.

La puissance totale pour le système HPGR peut être comparée à celle d'un circuit classique, basé sur les indices de Bond pour les broyeurs à barres et à boulets et sur sa troisième théorie de fragmentation. La comparaison de la puissance peut également être faite par rapport aux broyeurs AG/SAG. Cette méthodologie a été utilisée uniquement pour établir les économies d'énergie potentielles des HPGR à petite échelle.

Nous effectuons des essais d'HPGR en combinaison avec d'autres essais en laboratoire et la simulation de circuits. L'utilisation de procédures d'essai et de méthodologies de conception différentes vous procure une solution déterminante d'une rigueur inégalée. Contactez-nous pour optimiser la conception du procédé de fragmentation de votre corps minéralisé.